Category Archives: #bystellapolare

#

Aujourd’hui les nouvelles technologies font partie de notre vie quotidienne. Avec le développement des sciences et des moyens de communication, le progrès s’accélère de plus en plus. Ce dernier améliore notre vie et nous donne l’espoir d’un futur meilleur. 

C’est l’histoire d’un Homme contemporain qui essaye de se référencer le mieux possible à travers ses publications sur internet. En quête de sa renommée et du désir d’être le plus connu possible, le hashtag devient sa foie primordiale à travers laquelle il voit la lueur du bonheur. Mais est-ce vraiment le bonheur si le cadre du hashtag peut étouffer sa personnalité et lui faire perdre le lien avec son âme? Il peut oublier ce que sont les vrais sentiments, voire s’emprisonner par le cadre des hashtags populaires. Alors les questions sur la vraie personnalité de l’Homme se posent, sur ses vrais sentiments.

L’univers intérieur de l’individu devient (artificiellement ?) profond. Quid des relations avec notre entourage intime ? Le hashtag est il le miroir de nous même ? Est ce la vie réelle ? Life ? #life ?

Fear vs. Ear

Fear vs ear BD.jpg

Encre sur papier,

150 x 211 cm

Très souvent le développement personnel est comparé à la croissance de l’arbre, on dit que l’arbre pousse vers le haut, alors qu’on oublie très souvent de ces racines qui se développe fortement avec la même proportion que ses rameaux. Des loin cela fait penser au papillon, le symbol de l’inspiration et de l’âme. En bas à gauche on peut remarquer les lettre “FEAR” avec le F barré, qui veut dire qu’il n’ y a pas de peur mais juste le chemin d’écoute. A droite en bas on remarque la fenêtre ouverte comme symbole d’ouverture d’esprit.

Unbeauty 50x65 BD.jpg

2018, 65X50 cm. Le rouge à lèvres ancien a été   recyclé, pour dessiner les paroles de mon poème  sur le papier. Le rouge à lèvres symbolise l’envie de plaire et l’envie de communiquer.

Les ions d’amour

Ions of love BD.jpg

2018, 116X72 cm chaque toile, cellophane, acrylique sur toile. J’ai choisi de dessiner les ions négatives et positives qui réprésente l’amour avec le cellophane pour montrer que chaque sentiment a toujours le côté négatif mais qui  fait partie de son intégrité. De la même façon que quand on prononce vite le titre de toile, on a l’impression qu’on parle des lésions d’amour, alors qu’on parle des composants chargés.